Page précédentePage suivante

TSF

Un examen rapide de votre réseau d'eau de chauffage et d'eau chaude permet un diagnostic fiable
DESEMBOUAGE - DETARTRAGE:
RESPECTER LES REGLES DE L'ART

Imprimer

Accueil
L'entreprise
Références
Informations
Liens

Nous écrire


Exemple d'un réseau entartré

Un circuit de chauffage ou d’eau glacée, lorsqu’il est emboué génère des dépenses excédentaires directes sur le plan énergétique et indirectes sur le plan des corrosions qui occasionnent percements et obstructions.

Les gènes occasionnées aux utilisateurs s’ajoutent à ces désagréments. Il n’y a pas de magie en matière de désembouage. Injecter une poudre de «perlimpinpin», installer un clarificateur ou un filtre sur un réseau emboué n’ont jamais permis à eux seuls de décolmater un réseau emboué et de lui rendre ses performances initiales. Les boues ne se déposent pas là où l’hydraulicité est bonne. Elles ont tendance à stagner dans les «bras morts» en partie basse des éléments de chauffe et bien sûr au niveau des surfaces d’échange se transformant en des concrétions dures assimilables à du tartre. C’est ainsi qu’une opération de désembouage ne peut être efficace que si elle est menée sectoriellement par colonnes, par portion de tuyauterie, voire par élément de chauffe ( radiateurs, convecteurs, batteries ou panneaux) qu’il faut parfois démonter.

Une opération de désembouage débute par un diagnostique préalable qui permet de connaître le type de boues existantes et la densité de dilution à obtenir. Une analyse et un examen organoleptique apportent certaines indications. Un relevé précis de l’installation comportant prise de débits et de températures permet de cerner les problèmes, d’expliquer le phénomène et d’en enrayer la cause. En effet, il est primordial d’éviter que le problème qui est à l’origine de l’embouage ne se reproduise après traitement ce qui est souvent le cas après une opération «superficielle».

Exemple d'un réseau sale encrassé de corrosion et de boue.

Après extraction des boues colonne par colonne, il est nécessaire de conditionner l’eau du réseau et de le contrôler ensuite régulièrement. La mise en place d’un clarificateur magnétique de type CLARIFER est un excellent outil pour assurer la pérennité et la propreté du réseau. Cet équipement simple se comporte comme une mini station d’épuration et de rétention des métaux en suspension. Composé d’un cylindre horizontal et d’une pompe de circulation il recycle en permanence l’eau du réseau dont les boues ont été fluidifiées par le traitement. Le nettoyage se réalise aisément en extrayant le peigne magnétique. D’autre part le CLARIFER peut être également utilisé comme pot à boues ou vase d’injection de produits de conditionnement.

Demande d'information



Nous nous réservons le droit d'apporter toute modifications techniques à notre matériel sans contestation possible.
Valeurs moyennes données à titre indicatif
L'eau douce en continu
 
Page précédentePage suivante